AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Tables

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sin City Rpg
sincity
sincity
Sin City Rpg


Tables Empty
MessageSujet: Tables   Tables Icon_minitimeDim 15 Aoû - 16:29

Tables Tablesb
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vesper Giancana
Capitaine
Capitaine
Vesper Giancana


Inventaire
Argent : 4900$
Réputation : Légendaire
Armes portées : Tanto

Tables Empty
MessageSujet: Re: Tables   Tables Icon_minitimeDim 24 Avr - 20:49

A peine une dizaine de minutes sépare mon appartement du kadie's. Durant ce laps de temps, j'en profite pour regarder à travers la vitre du taxi. Le spectacle qui s'offre à moi est plus que désolant. Pas un chat dans les rues. Alors soit cette ville est morte, soit le coup du siècle qui mettra cette ville à feu et à sang est en train de se préparer dans ses entrailles. Étrangement, j'opterais pour la deuxième hypothèse, et j'ai envie de dire Dieu soit loué. Le taxi se gare devant le kadi'es, je lui glisse quelques biftons qu'il garde la monnaie. J'attends quelques secondes avant de pénétrer dans l'bar, le temps de m'allumer une clope en fait. Une fois celle-ci glisser entre mes lèvres j'entre dans le lieu de ralliement de cette ville. Au moins ici, y a toujours du monde, et le jour ou y aura plus personne au kadie's c'est qu'on sera tous crevés, ouais.

L'ambiance est toujours la même, et j'aime ça. Début de soirée, donc pas vraiment de monde encore, mais ca se remplit doucement. Je dévisage chaque visage présent, cherchant une quelconque connaissance de une, cherchant des têtes recherchées de deux... Bref, j'essaie de mettre un nom sur leur gueule, mais j'dois dire que je connais pas grand monde, soit ma mémoire me fait faut bond, soit je suis restée cachée beaucoup trop longtemps, bref. Pas de comptoir pour moi ce soir, je veux une table, dans un coin, surplombant un tant soit peu ce rade, je veux être tranquille d'un sens et même temps, je choisis une table assez grande pour qu'on puisse m'y rejoindre. J'ai bien senti quelques regards, viendra qui veut ou bien j'irais chercher qui je veux plutôt. Je pose ma veste sur la chaise avoisinant celle sur laquelle je me suis assise, mon paquet de cigarettes posée sur la table ainsi que mon tanto en évidence au milieu de la table, pas besoin de m'encombrer les hanches, du moins pas avec une arme. Une serveuse s'approche vite de la table, ils n'ont pas perdu le sens des commodités, c'est bien. Alors qu'est-ce que je vais boire...

' Un gin tonic'

_________________
A Sin City si tu prends la bonne ruelle, tu trouveras, ce que tu cherches.

Tables Angiec¤Tables Angi2¤Tables Angie3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Dillinger
Sergent
Sergent
James Dillinger


Inventaire
Argent : 1 550 $
Réputation : Renommé
Armes portées : Colt Anaconda

Tables Empty
MessageSujet: Re: Tables   Tables Icon_minitimeLun 25 Avr - 2:26

J'arrive devant le Kadie's à l'instant où le gorille ouvre la porte pour éjecter d’un pied au cul un ivrogne. Il me fusillerait presque du regard, mais se ravise au final pour me laisser entrer. Je décèle même une inclinaison de la tête au passage, une forme rugueuse de salut. Peut-être que ce type devient poli. Peut-être que c’est moi qui devient trop habitué du coin. Peut-être que la question ne se pose pas, à vrai dire. Peut-être que je m’en fous assez. J'avance tranquillement dans le bar enfumé. Le rade est pas encore bondé, mais l’entrée s’encombre déjà, je peine à avancer et le comptoir me serait presque inaccessible. C’est pas ce soir que je me soulerai au coude à coude avec d’autres piliers de bar. Mais ça change pas grand chose. Isolé à une table, ou au coeur de la foule, ça change rien. On reste seul.

Je dégage allègrement un type pour me frayer un passage dans cette marée humaine qui suinte déjà la transpiration la plus abjecte. Le gars se retourne vivement, prêt à cogner, mais son regard se fige lorsqu’il croise le mien. Faut croire qu’il était pas assez bourré pour ne pas me reconnaître. Faut croire que mon visage commence à être connu. À vrai dire, je sais pas trop comment prendre cette remarque soudaine. Peut-être que de ça aussi, je m’en fous assez. Pour le moment, en tout cas. Y a du bon, y a du mauvais. Les petites frappes éviteront de venir me faire chier. Mais les flics fraîchement débarqués en ville, ceux qui savent pas encore comment ça se passe à Basin, risque, eux, de venir me les briser. Laissons faire le destin, on verra bien.

J’émerge enfin de la masse et me retrouve face aux tables. Je poursuis mon avancée calme et relativement lente. Y a plus personne devant moi, mais je suis pas pressé, et j’ai jamais aimé courir jusqu’à la première table venue. La table de bar, c’est comme un nouveau futal, faut savoir prendre son temps pour bien choisir. Et tandis que je m’avance dans l’allée dégagée, un parfum particulier vient frapper mes narines. Une odeur féminine différente en mille de chacune de celles que l’on pourrait croiser en ville. Une odeur enivrante, déliée de toute abondance en excès, de toute vulgarité. L’odeur la plus raffinée qu’il m’ait été offert de ressentir. L’odeur de la mort. La nature m’a offert un don particulier ; mes sens sont en éveil. Et si dans un ville comme Basin, où la crasse des clodos se mêle à l’odeur dégueulasse des ivrognes qui se gerbent dessus, ce don peut s’avérer être malédiction, ce soir, damn, je le bénis. L’effluve m’attire à elle, sans que je ne sache y répondre autrement qu’en me laissant guider dans un silence des plus religieux. J’en camouflerais presque le son de mes pas, incapable de me permettre la moindre baisse de concentration. J’atteins le corps dégageant cette émanation. Assise seule à sa table, elle me tourne le dos, n’offrant à mon regard qu’une chevelure sombre retombant, drue, sur ses épaules légères. Sans ne briser le rythme de mes pas, je poursuis mon avancée jusqu’à la devancer, mais je ne manque pas au passage de jeter un regard à son flanc. À sa ceinture, placée presque en évidence, une plaque dorée émet un halo brillant en reflétant la lumière des néons rouge et vert qui grésillent au plafond du bouge.

Le Kadie’s est, a été et sera toujours neutre, c’est là le fondement de son succès. Un lieu de sursis où les criminels les plus notoires et les flics les plus incorruptibles pourront partager un verre, et dans les chiottes duquel le parrain de la mafia pourrait s’envoyer la reine des putes sans que ça ne choque personne. Mais cette neutralité repose sur l’abandon de sa caste à l’instant où l’on passe l’âtre de la porte du rade. Autrement dit, seules deux catégories de flics pourraient arborer ainsi fièrement une plaque à la ceinture, sans ne chercher d’une once à la dissimuler. Les bleus débarquant pour la première fois en ville, ou ceux qui ont gagné suffisamment de galon pour se hisser hors de toute atteinte. Seulement, y a pas un flic, et y a même pas un homme, à Basin, qui soit hors d’atteinte. Alors je m’intrigue plus que jamais. Qu’est-ce que c’est que ce bordel ? Je poursuis mon avancée, et me dépose tranquillement sur la banquette de la table voisine, faisant face à mon inconnue, me permettant par la même de découvrir son visage.

Merde. Il n’y a aucun homme qui soit hors d’atteinte. Mais il y a une femme. Vesper. Capitaine du comico, pourrie jusqu’à l’os. J’ai la chance de jamais avoir eu affaire à elle. Parce que, ouais, dans l’image, c’est une sainte. Mais on me la fait pas. J’ai toujours fait profil bas, et j’ai erré au coeur des ombres, mais depuis suffisamment de temps pour que l’ombre reconnaisse mon visage, et que l’enfer lui-même baisse le regard lorsqu’il en vient à croiser le mien. Je connais la rue tout autant qu’elle. Vesper Lynd est une pourriture de premier ordre. Le genre qui porte une croix autour du cou le temps de faire sa ronde au comico, mais qui la jette aux égouts et s’en vient se taper quelques rails de coke sur le ventre du premier caïd venu une fois les rues retrouvées.

Vesper Lynd contrôle les flics. Les flics imposent leur courroux aux ruelles de la ville. Et Vesper n’obéit qu’à elle, n’agissant que dans son unique intérêt. Vesper Lynd a la ville à ses pieds. Le problème en est sûrement qu’elle n’en fait rien mais, ça, c’est une autre affaire. Vesper Lynd possède Basin, c’est donc d’elle que je devrais l’obtenir. Le bon point de cette affaire réside dans le fait que Vesper Lynd et moi sommes de la même race. Nous voulons le pouvoir, certes. Mais avant tout, nous rêvons d’adrénaline. Nos songes s’emplissent d’effusions de sang, de cris d’effrois, de combats incessants. Alors, qui sait. Peut-être que ce soir est le bon soir pour que nos idées se confrontent.

La serveuse atteint enfin ma table, mais je ne lève pas un sourcil en sa direction. Et tandis que je prend commande, mon regard ne quitte le visage magnifique de Vesper Lynd.


- Whisky. Sec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vesper Giancana
Capitaine
Capitaine
Vesper Giancana


Inventaire
Argent : 4900$
Réputation : Légendaire
Armes portées : Tanto

Tables Empty
MessageSujet: Re: Tables   Tables Icon_minitimeLun 25 Avr - 18:37

La serveuse est jeune et horriblement sexy, j'envie quelque peu sa jeunesse et son joli p'tit cul. Mais... Quand on y réfléchit, je suis encore assez bien foutu pour mon âge, l'expérience en plus, je suis plus riche qu'elle finalement. Elle m'apporte mon gin tonic aussi vite qu'elle est apparue devant mes yeux pour me demander ce que je voulais boire. Bien, bien. Elle doit être nouvelle surement, même les anciennes n'auraient pas été si rapides. Enfin bref. Ce soir ce sera passivité, observation d'un air détaché ... Je n'ai vraiment pas envie de me fouler, et je veux juste récolter ce qu'il faut d'informations pour mener à bien mes divers projets.

La fourmilière grouille de vermines, plus le temps passe, plus elle se remplie et moi ça me va. Les doigts de ma main gauche effleurent le verre perlé de gouttes d'eau, l'ambiance réchauffe mon verre glacé, je le porte à mes lèvres flamboyantes tandis que ma clope se consume entre les doigts de mon autre main. C'est alors que je sens une présence dans mon dos, un homme sans aucun doute, qui semble hésiter à me passer devant, j'en conclue simplement qu'il cherche une table appropriée pour ce soir. Une chose que j'ai appris ici, ne pas être trop hâtif dans son jugement, évaluer simplement la situation telle qu'elle se présente et aviser les options dans le temps d'après. Je repose doucement mon verre quand l'homme passe à mes côtés pour venir s'asseoir en face de moi, à la table voisine. Oh, charmant, du moins, dans ce que la pénombre peut me donne comme aperçu. Mon visage n'a pas changé d'expression depuis que je suis entrée ici, toujours cet air suffisant, ce rictus sur les lèvres comme si je savais tout ce qui allait se passer ici ce soir. Si seulement... Beaucoup trop de visages me paraissent étrangers, j'aurais dû emporter des dossiers à la maison.

Deuxième but de la soirée, mettre la main sur mon dealer préféré, et si il ne se pointe pas, n'importe lequel fera l'affaire, leur dope se ressemble toute ici. Je sens les regards de l'inconnu posés sur moi. C'est très flatteur mon mignon, mais laisse moi 2 secondes s'il te plait... Que je cerne bien l'environnement. Rien d'inhabituel ne semble se tramer, ceci dit, que pourrais je bien vouloir qu'il se passe ? Le kadie's n'est pas un lieu commun. Rien ne s'y passe, sinon c'est à ses risques et périls. Oh et merde, que je finisse mon verre j'aviserais ensuite. Mon regard se porte donc sur l'inconnu de la table voisine, j'en viens donc à soutenir son regard, sans démontrer quoique ce soit. Je lève mon verre en sa direction, il ne ressemble pas à l'habituelle clientèle du kadie's, un habitué peut-être, pas n'importe lequel, certainement. Et je lui souris, avec les yeux. Mes lèvres ne bougent que pour mon verre et ma clope.

_________________
A Sin City si tu prends la bonne ruelle, tu trouveras, ce que tu cherches.

Tables Angiec¤Tables Angi2¤Tables Angie3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Dillinger
Sergent
Sergent
James Dillinger


Inventaire
Argent : 1 550 $
Réputation : Renommé
Armes portées : Colt Anaconda

Tables Empty
MessageSujet: Re: Tables   Tables Icon_minitimeLun 25 Avr - 19:50

La serveuse doit à peine être majeure. Ça m’étonnerait presque du tenancier de ce rade, c’est pas dans ses habitudes d’embaucher des gosses. Et puis, de toute façon, les gamines, c’est pas mon truc, ça l’a jamais été et ça le sera sans doute jamais, où alors si j’ai le malheur un jour d’atteindre les quatre-vingt piges, auquel cas il est possible qu’à ce moment, sûrement histoire de m’inventer une nouvelle jeunesse, je me mette à m’envoyer des jeunes filles en fleur. En attendant, la vie a bien plus à m’offrir que des adolescentes à peine formées, et Basin regorge de femmes plus bandantes que la mort, c’est pas comme si j’avais à me plaindre. En parlant de succube, Lynd semble remarquer mon regard et plonge le sien au plus profond de mes orbites. Je me pensais plus discret que ça, j’ai du perdre en talent, va falloir agir, me réhabituer, et réapprendre à observer sans être vu. Et puis, pour ce soir, à quoi bon. Elle lève son verre en ma direction. Je sais pas trop comment le prendre. Peut-être qu’elle m’invite à venir partager sa table. Peut-être que c’est rien de plus qu’une manière de me figurer qu’elle a remarqué mon attention, que je suis maintenant prié de détourner le regard. Peut-être que c’est rien du tout, ou rien de plus qu’un verre levé. J’aurais bien levé le mien en retour, mais la gamine m’a toujours pas servi. Et la voilà justement qui se pointe, son plateau sur le bras. Elle dépose sur la table mon verre de Whisky et j’ai même pas besoin de lever mon regard sur elle pour lui figurer de m’apporter directement la bouteille, quitte à gagner du temps. Ça doit être lié à l’aura, ça. Ou simplement à ma fréquentation de ce rade qui commence à relever de l’habitude. Depuis combien de semaines, maintenant, est-ce que je passe au moins une fois par soirée dans ce bouge, pour me déglinguer la gueule au grain malté ? J’en sais foutrement rien, mais doit y avoir de quoi relever de l’induction, autant dire une paye.

Bref, j’ai mon Whisky, je répond donc à l’appel en levant, à mon tour, le verre glacé en direction de la femme qui me fait face. Mon visage reste impassible ; faut dire que je suis un peu largué. Le capitaine des flics lève son verre en direction d’un hors la loi notable, le message est clair, casse toi et en vitesse. La capitaine Lynd fait de même, et le message s’embrouille. Je sais même toujours pas si y a quoi que ce soit à déduire de tout cela. Et puis, je repose le verre sur la table, juste après l’avoir délesté d’une partie de son contenu. Le givre qui dore le verre humidifie mes doigts. La température est parfaite. Dans un bouge pareil, toujours demandé son alcool sec. Par ici, la chaleur est trop forte, la glace fond à une vitesse affolante, et même les plus gros poivrots du coin ont pas le temps d’achever leur verre que la glace se sera déjà transformé en flotte depuis une plombe. Et l’alcool coupé à la flotte, c’est vraiment pas mon truc. Qui plus est, le gérant du coin a eu l’incroyable idée de garder ses verres au congélo, histoire de les givrer un max. L’alcool reste frais, et pur. L’invention du siècle.

Bon, j’ai envie de Whisky, j’ai envie d’une clope, et j’ai envie d’un rail. Le Whisky coule encore dans ma gorge, check. Je vide mon paquet de clope de l’une de ses résidentes et la cale entre mes lèvres. Check. Pour la coke, certes, je dois en avoir deux ou trois sachets en poche, mais j’ai suffisamment de respect pour Syd pour ne pas lui faire l’affront de m’en envoyer une ligne sur la planche de la table, je sais qu’il est pas franchement pro-drogue. Pas franchement contre non plus, je crois, simplement qu’il aime pas trop en voir dans son rade. D’un côté, je le comprend. La drogue n’apporte que des emmerdes, et le Kadie’s a une réputation à tenir.

Je n’ai toujours pas quitté Lynd des yeux, faut dire, je voudrais que j’y parviendrais pas. Je suis pas tétanisé, c’est encore autre chose. Ça doit venir de l’aura qui émane de son être. C’est juste qu’il me semble impossible de dériver le regard. Alors, histoire de passer le temps, et pour répondre à cette envie primaire, je sors mon briquet et grille le bout de la clope qui attend patiemment au bout de mon bec. Les volutes s’élèvent et masquent partiellement, le temps d’un instant, mon visage marqué.

Le plus beau, dans tout ça, c’est que je suis bien certain qu’elle ne connaît pas mon visage. Voyez ça, la capitaine des flics qui se présente comme la seule membre du comico à pas savoir placer un nom sur mon visage, la seule personne de la ville à même pas connaître ce putain de visage, si c’est pas magnifique. Alors, disons que j’ai rien à perdre. Je lève la voix. Pas tellement, à vrai dire. Les tables sont pas bien grandes, et Lynd doit pas se trouver à plus de cinq mètres de moi.


Capitaine Lynd, dans un rade aussi minable ? Que nous vaut le plaisir ?

Un rade aussi minable... J’espère seulement que Syd m’aura pas entendu, il serait du genre à mal le prendre. Peut-être pas, à vrai dire. Peut-être qu’il est comme les autres, à Basin. Peut-être qu’il s’en fout royalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vesper Giancana
Capitaine
Capitaine
Vesper Giancana


Inventaire
Argent : 4900$
Réputation : Légendaire
Armes portées : Tanto

Tables Empty
MessageSujet: Re: Tables   Tables Icon_minitimeLun 25 Avr - 22:22

Je porte ma cigarette à mes lèvres, une nouvelle fois. La fumée ose à peine s'évader dans la salle, la faible lueur de la clope embrasée scintille dans mes iris, toujours rivées sur l'inconnu. Enfin, inconnu, bien que le visage ne me soit pas totalement étranger, aucun nom ne me vient à l'esprit. Ah, sans doute les effets d'une trop grande consommation de drogue. Le jour où je me souviendrais plus comment sniffer quoique ce soit, il sera temps pour moi de rendre les armes. Ce jour n'est vraiment pas prêt d'arriver, pour le moment... Enfin bref. Aucun nom. Ca le fait moyen pour un flic, qui plus est, Capitaine. J'suis bien censée connaître tous les moindres recoins de cette ville, ça je connais, mais j'suis aussi censée connaître toutes les âmes qui osent s'aventurer en ville.

Par exemple lui, je devrais savoir qui il est, parce que visiblement ça à l'air de quelqu'un de connu dans la ville et j'ai une sainte horreur quand les gens savent qui je suis, en même temps qui ne sait pas qui je suis ? Et si on ne sait pas qui je suis on l'apprend à ses dépends. Le fait est, que je sais pas qui il est. Tout comme cet autre exemple. La serveuse. C'est une nouvelle, et elle a l'air paumée. Arrivée là sans trop savoir pourquoi, ni pourquoi elle fait ça. Et j'en sais pas plus non plus. Note pour moi-même : ne plus quitter son bureau pour une durée aussi longue que celle-ci. Sa vous déconnecte de la vie...

Trêve de plaisanteries. Je m'enfile une rasade de gin tonic avant de reposer mon attention sur mon voisin de tablée.


'Je crois que, comme n'importe qui ici, j'ai l'droit de venir poser mon cul sur une chaise de ce rade rempli de minables, sans que j'ai besoin de me justifier. J'aime leur gin tonic.'



_________________
A Sin City si tu prends la bonne ruelle, tu trouveras, ce que tu cherches.

Tables Angiec¤Tables Angi2¤Tables Angie3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Dillinger
Sergent
Sergent
James Dillinger


Inventaire
Argent : 1 550 $
Réputation : Renommé
Armes portées : Colt Anaconda

Tables Empty
MessageSujet: Re: Tables   Tables Icon_minitimeLun 25 Avr - 23:00

Vesper Lynd, ou comment répondre sans donner la moindre réponse. Elle esquive la question et me dévisage, cherchant à replacer un nom sur ce visage. Au moins, le visage lui dit quelque chose, c'est certain. Je sais pas vraiment si c'est une bonne chose. Putain, je sais pas grand chose moi aujourd'hui, j'hésite beaucoup trop, va falloir y remédier. C'est ça, prenons les choses en main. Je me lève en chopant mon verre de la main, et m'avance jusqu'à sa table. Quelques pas suffisent, sans que je ne puisse m'empêcher de me demander si elle ne va pas m'écarteler au passage. Après tout, c'est vrai que sa lame surplombe la table, mais je doute qu'elle l'utilise dans ce bar. Elle aura sans doute la présence d'esprit d'attendre ma sortie de ce rade avant de me planter, ce qui devrait me laisser suffisamment de temps pour me déchirer un peu plus la tronche. J'atteins sa table, sans ne m'y assoir. J'ai tout de même un minimum de savoir vivre, en dépit d'un semblant d'éducation. Son verre est bientôt vide, et j'achève le mien, que je dépose sur le plateau d'une serveuse passant par là, avant de lui commander une nouvelle tournée. Un Whisky sec, un Gin tonic.

- Je n'ai jamais vraiment aimé les bulles.

Ma cigarette cesse de se consumer, la braise entamant de noircir le filtre. Je lâche le mégot à mes pieds et l'écrase d'un mouvement du talon, avant d'en rallumer une, les mains désormais libres. Et puis, j'efface les bonnes manières. À quoi bon ? Dans une ville comme Basin, personne n'apprécie vraiment ça. Je m'assieds face à elle, et pointe mes doigts tenant la cigarette en sa direction.

- Nous avons beaucoup en commun, à commencer par un faux nom, melle Giancana. Mais, ça n'est pas là l'important.

Je glisse la cigarette entre mes lèvres à l'instant où la serveuse revient et dépose sur notre table nos verres.

- Vous avez cependant raison sur un point. Vous n'avez pas à vous justifier. Pas sur ce point là. En revanche, j'aimerais simplement comprendre comment une flic respectée en dépit d'une addiction notoire aux cames les plus diverses et d'une incorruptibilité toute relative peut laisser notre belle ville sombrer ainsi dans la dépression la plus infâme. Voyez ce que vous avez fait. Les rues somnolent, autant que les hors la loi. Certains songeraient même à rentrer dans le droit chemin, on parle d'un chef de gang reconverti en épicier. Sin City, anciennement ville du vice et du péché... Si ce n'est pas malheureux.

Je tire une latte sur ma clope, et reprend, sur ce même ton rapide et concis.

- Le plus malheureux, c'est que cela vous affecte tout autant que moi. Sans criminalité, plus de pot de vin. Exit vie de luxe et drogues dures. Il est rare pour une ville que la criminalité soit entretenue par la police elle-même, mais c'est ainsi que fonctionne Basin. Alors, je vous demande simplement, comptez-vous faire quelque chose pour remédier à cela ?

Mon regard ne quitte le sien, qui deviendrait presque langoureux. J'en viderai presque mon verre d'un trait pour rester concentré sur elle et non sur ce que je rêverai de lui faire. Mais je me retiens. Ma gorge n'est pas sèche, aussi je ne cède qu'à un soupçon de gourmandise en ne le délestant que d'une fine couche de cette liqueur qui s'écoule désormais lentement dans ma gorge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vesper Giancana
Capitaine
Capitaine
Vesper Giancana


Inventaire
Argent : 4900$
Réputation : Légendaire
Armes portées : Tanto

Tables Empty
MessageSujet: Re: Tables   Tables Icon_minitimeMar 26 Avr - 21:55

Je vais arrêter de me demander où j'ai vu ce visage pour la soirée, et essayer de mettre un nom dessus. D e toute évidence, ça me reviens pas. Peut-être quand il sera hors de ma vue, là ça m'apparaîtra comme une évidence. Il se lève pour visiblement rejoindre ma table ce dont je ne l'ai pas spécialement autorisé à faire mais je ne montre aucune opposition. Je vide mon verre d'une traitre, ça colle parfaitement au moment il repasse commande, pour lui et moi par la même occasion, comme c'est mignon. J'le sens hésitant à venir prendre place autour de la table, je tire longuement sur ma cigarette, le regard toujours plongé dans celui de mon interlocuteur. Finalement il décide de s'asseoir, il était temps j'avais pas vraiment envie de le supplier de prendre une chaise. Après une courte aparté sur les bulles, il entre enfin dans le vif du sujet et j'aurais largement préféré qu'il ne fasse pas état de mon vrai patronyme.

' Avoir un faux nom ne fait qu'une seule chose en commune pour le moment. Mais merci de me rappeler d'où je viens, j'ai parfois tendance à oublier. Mais si ce n'est pas important je vois pas bien pourquoi le rappeler...'

Un brin cinglant. Mon regard suit tous ses mouvements et se fait un peu plus sombre, mon visage se fermant à toutes expressions. Et je peux d'ores et déjà deviner ses intentions. La serveuse apporte nos verres, tandis que je tire une dernière fois sur ma cigarette avant de l'écraser dans le cendrier. Et puis je laisse parler. J'viens croiser mes jambes sur le côté, croiser mes bras sous ma poitrine d'un air nonchalant. D'un air qui veut plutôt dire, j’espère que tu vas m'en apprendre de bonnes, que je suis pas en train de perdre mon temps, que ce que tu vas dire va m'intéresser, bref. Fais tes preuves.

Donc, un peu de lèche, et puis un soupçon d'hypocrisie, une cuillère de naïveté... Mes bras se délies, mes doigts rampent jusqu'à mon verre avant de s'enrouler autour et de venir se porter à mes lèvres. Et pendant que je l'écoute d'une oreille, je regarde la salle tout en me délectant de mon gin tonic. Je crois que Syd aime la nouvelle serveuse, tu m'étonnes. Bref, je crois que mon inconnu à fini de parler. A mon tour donc, je suppose. Comme je disais, j'ai pas à me justifier. Alors d'un air détaché, quelque peu sur un ton de défi, j'lui lance tout en me rallumant une clope.


'C'est l'boulot d'un flic de nettoyer les rues, non ? J'crois qu'à ce niveau, on peut pas me rapprocher grand chose. Cette ville a juste besoin d'une nouvelle criminalité.'




_________________
A Sin City si tu prends la bonne ruelle, tu trouveras, ce que tu cherches.

Tables Angiec¤Tables Angi2¤Tables Angie3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Dillinger
Sergent
Sergent
James Dillinger


Inventaire
Argent : 1 550 $
Réputation : Renommé
Armes portées : Colt Anaconda

Tables Empty
MessageSujet: Re: Tables   Tables Icon_minitimeMar 26 Avr - 22:56

Honte de ses origines ; check. Auto-persuasion vis à vis de la supériorité de ses capacités à passer pour une flic intègre ; check. On pourrait continuer un moment comme ça, à cocher un tas de critères s'ajoutants à la liste qui se dresse d'elle depuis ne serait-ce que le début de cette conversation. Mais l'analyse est désormais achevée, et voici qu'elle enchaîne en touchant un point sensible. Cette ville a juste besoin d'une nouvelle criminalité.

- Précisément.

Je tire une latte sur ma clope, et poursuis, reprenant sa phrase plus lentement, accentuant chaque mot.

- Cette ville a juste besoin d'une nouvelle criminalité. C'est à vrai dire la raison qui me mène à votre table aujourd'hui. Vous n'êtes pas plus intègre que je ne suis aveugle ; ne jouez pas à ce jeu là, je vous en prie, pas avec moi. Aussi, voici la seule question qui, ce soir, comptera réellement. Mettons qu'une certaine personne voudrait s'offrir une forme d'immunité. Que son business se déroule tranquillement, à l'abris de la racaille judiciaire. Mettons que cette personne représente une société qui génère un profit conséquent en se basant sur des activités peu légales. Meurtres, rackets, trafics de drogue. Ce n'est, évidemment, qu'une hypothèse, rien de plus qu'une simple question. Mais, je me demande : que demanderiez-vous comme contrepartie, si cette personne s'adressait à vous afin d'obtenir la dite immunité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tuomas "Murdoc" Hartaygon
Patron du Club Pecos
Tuomas


Inventaire
Argent : 950$
Réputation : Connu
Armes portées : Kukri, Colt King Cobra

Tables Empty
MessageSujet: Re: Tables   Tables Icon_minitimeMer 27 Avr - 19:36

* Le Kadie's, un bar qu'j'affectionne tout particulièrement. C'est le premier bar dans l'quel j'ai foutu les pieds. Ici, y'a pas mal d'souvenirs qui remontent à la surface, en plus ça fait un sacré bail qu'j'ai pas posé mon cul sur une des chaises du Kadie's. Faut dire qu'j'ai fais un voyage en zon-zon qui a duré cinq années ( C'est long cinq ans dans une piaule... ), et à mon retour, j'ai pas vraiment eu le temps d'me commander une bière ailleurs que dans mon propre bar. J'suis r'dev'nu un homme d'affaires maintenant, et ça m'casse assez les couilles, surtout qu'c'est pas la joie au niveau des finances.
En foutant les pieds dans c'rade pourri, j'embrasse la vérité. Ca y est putain, j'comprend! Ces fils de chiens d'ivrognes sont tous là, ces soulards mattent les gonzesses. C'est une véritable fourmillière ici. Hey mais lui j'le connais...hey mais lui aussi! Putain d'merde, tous mes anciens clients. Va falloir que je rénove...
Balayant la salle du regard, j'distingue entre la foule quelques têtes famillières, beaucoup qu'j'suis pas réellement excité d'croiser et d'blablater avec. Alors j'place ma main comme un voile sur le coté d'mon visage et file à la première place vide j'trouve.
J'ai jamais vu le Kadie's aussi plein. J'crois qu'j'ai jamais vu autant d'monde réunis de toute ma vie. Alors c'est vrai c'qu'on dit, Mickael Jackson a ressucité et joue au Kadie's ce soir ?

Mon cul sur la chaise, et en terrain ennemi maintenant, j'grille une clope puis dépose mon bras l'long d' la banquette. Une serveuse approche, j'tapote mon doigt sur la table :

"- Une brune, et plus vite que ça, allumeuse!" *


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vesper Giancana
Capitaine
Capitaine
Vesper Giancana


Inventaire
Argent : 4900$
Réputation : Légendaire
Armes portées : Tanto

Tables Empty
MessageSujet: Re: Tables   Tables Icon_minitimeMer 27 Avr - 21:37

C'était vraiment trop prévisible. Ce type ne peut être qu'un criminel, du moins, quelqu'un qui appartient à la même race, comme nous tous, en fait. De toute évidence, chaque personne me connaissant, si elle cherche un intérêt quelconque, viendra forcément à ma rencontre. Ce qui est le cas. Mais qui lui dit que j'ai besoin de quiconque, et que je donnerais carte blanche, comme ça, à un inconnu ?

' Et je suppose que la dite personne est assise en face de moi, n'est-ce pas ?'

J'esquisse un léger sourire, et tire longuement sur ma clope. Son speech mérite quelques secondes de réflexion. Bien sûr, les questions du style, qu'ais je à gagner ? Qu'ais je à perdre, me passent par l'esprit. En même temps, je ne le connais pas, du moins, je ne me rappelle pas de lui, alors qu'ais je à gagner à faire à un pseudo inconnu ? Et puis, ais je besoin de lui ? J'le dévisage, sans pour autant faire ressortir une quelconque émotion. Visage impassible. Mes doigts viennent s'enrouler autour de mon verre fraichement apporté par la serveuse et le déguste le liquide glacé et bullé. Et puis je réfléchi à ce que pourrait m'apporter cette pseudo alliance. Enfin, ce que je pourrais y gagner. Alors me vient une idée, et sans trop me faire attendre, entre deux bouffées de nicotine inhalées je lance ces deux mots.


' Devenez flic.'

_________________
A Sin City si tu prends la bonne ruelle, tu trouveras, ce que tu cherches.

Tables Angiec¤Tables Angi2¤Tables Angie3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandra Lane
Hors la loi
Hors la loi
Cassandra Lane


Inventaire
Argent : 2450 $
Réputation : Renommé
Armes portées : Shurikens

Tables Empty
MessageSujet: Re: Tables   Tables Icon_minitimeMer 27 Avr - 22:39

Chaque soir c'est la putain d'même rengaine. La veille j'me prends une murge, le lendemain, j'comate à moitié, l'soir j'remet ça. J'suis increvable à c'niveau là ouais. J'aurais rien glandé de la journée, à part prendre mes saloperies de cachtons, pour m'faire oublier mes putains d'cauchemars. Alors comme chaque soir, pour m'faire oublier ma misérable existence j'me rends au kadie's, seul endroit qui me semble si familier et dans lequel j'me sente particulièrement bien, j'crois. Bref. Ce soir, j'entre dans l'kadi'es avec déjà une longueur d'avance.

L'videur m'laisse toujours entrer sans jamais faire une quelconque remarque, sans jamais rien m'dire, l'avantage des habitués j'suppose. Ceci dit, je capte bien son regard, celui qui veut dire, j'te laisse faire ce que tu veux, mais, tiens toi à carreau Lane, sinon j'te fous dehors, femme ou pas. Ca va j'pige le message je crois. Vêtue d'une jupe en cuir mi-cuisse ( avouez que c'est assez rare d'me voir ainsi) et d'un bustier du même type, je m'avance dans l'kadie's telle une ombre. Ma ceinture de shurikens lançant quelques éclairs à chaque coup de néons faiblards. L'teint blâfard, les yeux noirs, j'remarque qu'ya pas vraiment d'place au comptoir, bordel, Syd fait complet c'soir ou quoi ? Du coup, j'me vois dans l'obligation d'prendre une table. Et quand j'y regarde de plus près, j'me rend compte que j'connais quelques têtes, notamment James, vu hier soir, mais pas plus d'souvenir que ça, du moins, le nécessaire.

Finalement j'me rends compte que les tables sont quasiment toutes prises. J'me rends compte aussi que y a une nouvelle serveuse. Merde. Y a de nouvelles têtes ici, tout comme y a des têtes qui sortent de l'ombre, comme la Capitaine du comico. Et puis y a cette table où y a ce type, pas vraiment canon soit dit en passant. Mais je m'en fou, j'veux m'asseoir et consommer. Alors j'm'approche et tire la chaise qui avoisine la sienne.


' J'm'assois à ta table, j'espère que a te dérange pas. Même si c'est l'cas, je m'en fou. ' Au passage j'interpelle la serveuse. Vodka, chérie.

_________________

-- ¤ I wanna hurt you just to hear you screaming my name ¤ --


Tables Iconelane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tuomas "Murdoc" Hartaygon
Patron du Club Pecos
Tuomas


Inventaire
Argent : 950$
Réputation : Connu
Armes portées : Kukri, Colt King Cobra

Tables Empty
MessageSujet: Re: Tables   Tables Icon_minitimeJeu 28 Avr - 9:35

* C'était évident qu'on allait m'faire chier c'soir, vu l'monde que le club engloutissait à chaques secondes, à croire qu'il n'y a pas d'tri sélectif ici. Alors qu'ma bière n'est pas encore arrivé, une jeune putain s'assoit à ma table, 'fin, j'ignore si c'est une putain, mais t'façon, c'est du pareil au même avec la tenue qu'elle porte...Regarde-moi un peu ça, mini-jupe, décolleté. J'deteste ce genre de filles qui n'respecte pas, et qui n'peut s'faire remarquer qu'parce qu'elle arbore une tenue qui déchaine la testosterone. Que dis-je, ça, une tenue, un bout d'adhesif sur les seins et la minouchette ça aurait été pareil!
Tout en la dévisageant, j'fume une bonne bouffée d'ma cigarette. Oh non, et puis deux!.. A vrai dire, j'la trouve un peu rachitique. Elle ressemble à toutes ces feuilles frêles et un peu candides qui n'ont pas pu resister à l'agressivité hivernal, trepassant et s'retrouvant ainsi au gré du vent sur l'trottoir où elles s'font piétiner à longueur d'journée jusqu'à c'qu'on y foutent l'feu.
Mon problème reste le même, j'ai une putain d'gamine à ma table à un moment où il m'est primordial, et surtout vital d'être seul. Et puis surtout, j'ai jamais supporté d'être en compagnie d'une caille...C'est déprimant, sans interêt (et en plus, à quoi sert la seduction de nos jours, du GHB, un coup d'crosse sur la nuque, ou même se tapper un cadavre est bien plus rentable) et puis en plus si elle dépeind sa vie et ses malheurs sentimentale, j'ai plus qu'à m'tirer sur-le-champ un pruneau en pleine tête.

"- On fait un marché ma pauv'fille : tu fermes ton jolie minois jusqu'à c'qu'la soirée s'termine, et tu t'nourris. Sinon ça va pas être possible..."

Enfin, la serveuse arrive. Ma bière arrive en mêm'temps qu'la vodka d'cette fille avec qui j'partage ma vieille solitude. Si elle veut pas avaler un truc, moi en tout cas, quand elle sortira du club, j'pourrais bien me la foutre sous la dent, aha. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Dillinger
Sergent
Sergent
James Dillinger


Inventaire
Argent : 1 550 $
Réputation : Renommé
Armes portées : Colt Anaconda

Tables Empty
MessageSujet: Re: Tables   Tables Icon_minitimeJeu 28 Avr - 12:52

Derrière Lynd, à une table à peine éloignée, vient se poser un vieux genre loup, dont je sais pas trop quoi penser. En revanche, voici plus intéressant, car le vieillard est rapidement rejoint par une femme que je connais un peu, pour avoir échangé quelques mots la veille. Cassandra Lane. Il faudrait que je pense à lui dire que j'ai du travail pour elle. Mais j'ai d'autres personnes à aller voir avant. Deux ou trois, ça ne devrait pas être trop long. Revenons en à Vesper, qui se demande si c'est de moi qu'il s'agit.

- Ce ne serait évidemment qu'une hypothèse.

On ne coffre pas une hypothèse. Je reste hors de portée, et j'attend la faute, qui ne saurait tarder. Et la voici qui me fait une proposition aussi étrange qu'hors de propos.

- Devenir flic, hum ? C'est une idée.

Je finis mon Whisky et reprend ma clope. Je reste un temps ainsi, sans parler. Pas trop longtemps non plus, juste quelques secondes. C'est vrai, c'est une idée. Sans doute la meilleure idée qui soit. Comment ais-je pu ne pas y penser plus tôt ?

- Naturellement, il faudrait que vous vous en chargiez. Dans un cas comme dans l'autre, mon affectation auprès de la police semblerait suspecte, mais si vous vous occupez de mon transfert, les rumeurs n'oseront courir, ou du moins ne mèneront à rien. Donnez moi les papiers, dites moi où signer...

Visiblement, la serveuse a pas saisi mon message de laisser la bouteille. Alors, lorsqu'elle repasse à côté de la table, son plateau plein de la commande d'un autre, je saisi au passage deux verres de Whisky et les pose devant moi. Et puis, j'en reviens à mon hôte, plongeant mon regard au fond du sien en prenant garde de ne pas m'y égarer.


Dernière édition par James Dillinger le Jeu 28 Avr - 20:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandra Lane
Hors la loi
Hors la loi
Cassandra Lane


Inventaire
Argent : 2450 $
Réputation : Renommé
Armes portées : Shurikens

Tables Empty
MessageSujet: Re: Tables   Tables Icon_minitimeJeu 28 Avr - 14:16

J'commence à m'griller une clope juste après avoir passé commande de ma vodka, et tire longuement dessus sans cacher une certaine nervosité et un certain énervement. Je prête pas plus que ça d'attention à mon voisin d'infortune, il est vieux, c'est tout ce que j'ai remarqué aux premiers abords, du moins jusqu'à ce qu'il m'adresse la parole. Le contraire m'aurait étonné vu sa dégaine, fallait bien qu'il l'ouvre, sauf qu'il a vraiment pas de chance, je suis vraiment pas d'humeur ce soir. Alors j'me tourne sur ma chaise, les avants bras posés sur la table, le regard sombre légèrement emprunt de folie.

'Ecoute moi bien mon vieux. Ca m'fait pas plus plaisir que ça d'être assise à cette table avec toi. Et j'me suis enfilé des tacos avant d'venir, alors lâche moi la grappe, sinon tu risquerais d'repartir cul d'jatte d'ici.'

J'reprends ma position initiale sur ma chaise, l'cul bien calé au fond, les jambes croisés, la main posé sur les shurikens et l'autre tenant ma clope, la vodka attendra quelque peu, j'vais faire en sorte de garder le peu d'esprit que j'ai pour les minutes à venir j'sens que mon voisin d'table va pas en rester là, et dans le fond, je suis assez fière de moi.

_________________

-- ¤ I wanna hurt you just to hear you screaming my name ¤ --


Tables Iconelane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tuomas "Murdoc" Hartaygon
Patron du Club Pecos
Tuomas


Inventaire
Argent : 950$
Réputation : Connu
Armes portées : Kukri, Colt King Cobra

Tables Empty
MessageSujet: Re: Tables   Tables Icon_minitimeJeu 28 Avr - 15:39

* Cette gonzesse, elle a d'l'humour, c'est d'jà ça, à défauts d'avoir des formes là où il faut. C'te blague, j'compte plus les fois qu'j'lai entendu, et pourtant, j'en ai entendu des sortis du berceau, et ils ont été pleuré maman. Dans c'te ville ça balance des menaces à tour de bras, et jusqu'à là personne a pû refroidir le vieux Murdoc...Peut-etre qu'un jour ça arrivera ?...Hum, si seulement! Mais non...
Cette fille, c'est pas vraiment mon style à vrai dire, mais elle ferait très bien l'affaire dans une ruelle. Cinq ans à passer derrière les barreaux, ils s'rait temps qu'mes burnes gorgés de foutre transvasent vers un jolie p'tit cul comme le sien.
Comme à mon habitude (parce que j'le fais jamais joyeus'ment), j'balance un rire total'ment déplacé et moqueur à sa dernière phrase. Putain quell' conne!! Dans des cas comm' ça, lorsque j'm'esclaffe, j'suis l'seul à l'faire, et c'est plaisant!

"- Ah ma petite! Tu m'as vu ?"

Les traits d'mon visage se foncent soudain'ment, ma machoire décharnée se contracte. Rire, mais pas trop non plus. S'assombrissant de manière hostile, ma face ressemblent soudain'ment à celle d'un sharpei, et j'le sens.

"- Ma pauv' p'tite, t'as vu ma gueule d'enfoiré ? Si tu crois être la première à m'menacer aussi stupid'ment, Tu t'gourres. Et n'crois pas que c'est parc'qu't'es une gonzesse, que j'vais pas t'cogner dessus ."

La tension monte, j'attrappe discrèt'ment mon kukri histoire d'pas avoir un temps d'retard et m'tient prêt à basculer en dehors d'la table, parc'qu'en général, quand un ennemi garde une main sous la table des négociations, c'est jamais bon signe... J'suis vieux, mais j'suis pas encore fini. Ca m'trou l'cul les gonz qui m'parlent comme ça, j'suis un partisan d'l'ancien régime et un macho pur et dur, les meuf c'est Enfants, Cuisine, Eglise (sauf dans mon cas) et puis ça s'la ramene pas.*



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandra Lane
Hors la loi
Hors la loi
Cassandra Lane


Inventaire
Argent : 2450 $
Réputation : Renommé
Armes portées : Shurikens

Tables Empty
MessageSujet: Re: Tables   Tables Icon_minitimeJeu 28 Avr - 19:58

Espèce de gros con va. Uais, j'sais, c'pas super poli sorti tout droit d'la bouche d'un ange comme moi, mais sérieusement, vous avez vu l'balafré qui partage ma table ? Je tapote doucement l'une des étoiles accrochées à ma ceinture, bien sûr les battements d'mon coeur s'accélère, le sang bouillonne dans mes veines, mais sur mon visage j'essaie d'garder une neutralité à toute épreuve. J'laisse passer quelques secondes, j'fais comme ci j'avais pas entendu ce qu'il venait d'me balancer, et tire sur ma clope, l'air détaché, bien qu'intérieurement, j'imaginais déjà toute la scène. Ceci dit, faut quand même être réaliste, face à lui, je m'en sortirais pas forcément indemne, et ma main blessée n'arrangera sans doute pas les choses. J'viens jeter la clope dans la salle dans un claquement de doigts et m'tourne vers mon interlocuteur afin de répondre à ses outrances avec arrogance.

'Et n'crois pas que c'est parce que j'suis une gonzesse que j'sais pas frapper !'

D'un bond, d'un geste rapide j'viens appuyer de toutse mes forces sur le bord de la table pour la faire basculer en ma direction et pour lui faire bouffer son rebord de table dans la mâchoire. Je m'recule légèrement, attrapant mes shurikens, deux dans chaque mains, prête à rispoter. Syd va me détester, mais l'important, c'est que Cassie est de retour.

_________________

-- ¤ I wanna hurt you just to hear you screaming my name ¤ --


Tables Iconelane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vesper Giancana
Capitaine
Capitaine
Vesper Giancana


Inventaire
Argent : 4900$
Réputation : Légendaire
Armes portées : Tanto

Tables Empty
MessageSujet: Re: Tables   Tables Icon_minitimeJeu 28 Avr - 20:32

Le kadie's est en ébullition ce soir. Syd fait carton plein semble-t-il. Il semblerait également qu'il soit sacrément bien entouré. A quelques tables de la nôtre, un homme d'âge mur s'installe à une table, seul, rejoins quelques instants plus tard par... Cassandra Lane. Mon dieu... Quelle allure.. J'sais pas si j'dois avoir de la pitié ou du respect pour cette femme ? Aucun des deux, assurément. Et puis la Louve qui s'ramène aussi, mais c'est fiesta ce soir. Bien évidemment, ce n'est pas dans ce lieu qu'on pourrait tenter quoique ce soit. J'ramène mon attention sur mon inconnu. Merde, j'ai oublié d'lui demander son nom, encore. Pas grave. Ma proposition de devenir flic semble quelque peu l'étonner, c'est l'effet escompté, mais il ne semble pas réellement saisir la porté de la chose Bien qu'il semblerait que oui, sur le contre coup. J'souris, fait assez rare.

'Bien, on va peut-être finir par s'entendre finalement. Bien évidemment, il est hors de question que je sois victime d'une quelconque mutinerie. Bref. De toute évidence, il vous faut une nouvelle identité. Vous semblez déjà présentement agir sous un faux nom. Votre pseudonyme doit être tué. Nouvelle fausse identité, nouvel arrivant, nouveau look... Bref, croyez moi ca vous apportera bien plus qu'un simple ac...'

Et puis j'me stop. Non pas que j'sache plus vraiment quoi dire, mais, la table à Lane, sa hausse le ton, ca attire l'oeil et ce qui devait arriver arriva. Lane pète les plombes. Automatiquement, ma main vient enserrer le tanto posé au centre de la table. Non pas que j'ai l'intention de m'en servir dans l'immédiat, simple précaution si les choses tournent mal, car je ne compte pas m'interposer dans la bataille, c'nest pas ma guerre, c'n'est pas mon territoire. J'reste impassible et sur mes gardes, mançant un bref coup d'oeil à mon acolyte. Un peu pour dire qu'il n'était plus vraiment temps d'parler, dans l'immédiat.

_________________
A Sin City si tu prends la bonne ruelle, tu trouveras, ce que tu cherches.

Tables Angiec¤Tables Angi2¤Tables Angie3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tuomas "Murdoc" Hartaygon
Patron du Club Pecos
Tuomas


Inventaire
Argent : 950$
Réputation : Connu
Armes portées : Kukri, Colt King Cobra

Tables Empty
MessageSujet: Re: Tables   Tables Icon_minitimeJeu 28 Avr - 20:56

*Même pas mal... La garce...Encore mon nez. J'ignore pourquoi, c'est toujours mon nez qu'on cogne en premier, vous pouvez m'expliquer ça ? Il a été cogné, cogné, cogné, brisé et rebrisé qu'maintenant ça r'ssemble à un putain d'nez d'juif. Est-ce qu'il y a une pancarte sur mon front avec marqué "Frappez ici" avec une putain d'fleches pointée vers mon putain d'pif ? Mais là, surprise, j'en crois pas mes yeux, du sang coule. Ca m'surprend toujours des phénomènes comme ça. L'odeur ferreux est tout simplement alléchante, j'en lèche mes babines ensanglantées, le gout du sang n'a toujours pas changé, et j'ai déjà hâte de connaitre celui d'la putain.
Maintenant encore plus qu'il y a quelques secondes encore, j'ai l'palpitant qui s'affolent. Ce truc...oui, cette adrénaline, cette rage, cette envie de vengeance et d'botter l'cul c'te gonz', ça fait un putain d'bien. Ce soir, ça va être la teuf, j'vais foutre le feu à son cul, elle va bouffer la fessée qu'son putain d'père incapable ne lui a jamais foutu d'sa vie, j'vais la déculotter d'vant tout l'monde, elle va gouter ma lame, gouter mon chibre, elle va gouter c'que ça fait d'lever la main sur Murdoc. En plus, c'te garce, elle a été la première putain à m'frapper, mon égo a pris un putain d'coup, et en plus la salle est loin d'être vide c'soir...

J'cesse pas d'me dire qu'j'suis pas fini, et j'en ai la preuve. Ce soir, vous etes l'auteur d'un putain d'prodige, j'jaillis comme une putain d'macaque. Mon regard est rouge flamboyant, j'ai les putains d'veines qui sort, et moi j'gueule comme un viking enragé prêt à abbatre un éléphant avec son marteau. C'est mon honneur qui est en jeu putain...J'ai tellement les nerfs à bloc, qu'elle peut m'foutre des roustes, m'balancer ses putains d'météores à la con, sectionner tous mes membres et même m'trancher la gorge s'il le faut, j'l'atteindrais, j'la buterai, et j'creverai après s'il le faut...comme un putain d'porc..

Dans mon saut, j'renverse la table dans sa direction. Sur pied, elle a affaire à Goliath (et n'allez pas croire ces conneries bibliques, l'p'tit David a prit sa race) avec mes 1m95 de hauteur, j'fais une tête d'plus qu'elle. Voilà comment la suite d'la scène s'passe : J'lui écrase et lui craque ses doigts d'fée d'mes putain d'mains d'géant, et tout en les lui maint'nant, j'lui fous un putain d'coup d'boule sur son beau p'tit nez.

"- Et non, tu sais pas frapper..."

Et j'en profite pour lui cracher mon sang en pleine figure.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Dillinger
Sergent
Sergent
James Dillinger


Inventaire
Argent : 1 550 $
Réputation : Renommé
Armes portées : Colt Anaconda

Tables Empty
MessageSujet: Re: Tables   Tables Icon_minitimeJeu 28 Avr - 21:25

Derrière Lynd, Cassie fait des siennes, et ça part en baston. J'hésiterais presque à sortir mon flingue, bien que le type soit de dos, j'ai jamais eu vraiment de scrupule à tirer en traître. Y a pas d'honneur au combat, y a que des vainqueurs et des vaincus. Mais la vue de Vesper qui se saisit de sa lame me fait prendre conscience de l'inutilité du geste. On est au Kadie's, le seul territoire neutre du coin, et pour que cette forme de trêve fonctionne, chacun ici bas est tenu de fermer sa gueule et trinquer en coeur. Les bagarres de comptoir ont pas lieu d'être, et je sens déjà venir le gorille qui sert de videur, histoire de refroidir les âmes échauffées. Revenons en donc à notre accord.

Lynd me conseille de changer d'identité. Une de plus, une de moins, qu'ai-je à y perdre ? Je n'aurais qu'à me réhabituer à utiliser ce nouveau nom. Pour le look, en revanche, je n'en vois pas l'utilité. C'est pas de me coiffer en raie sur le côté qui va changer les choses, et à part Clark Kent, jamais personne n'est parvenu à tromper son monde en enfilant une paire de lunettes. En revanche, elle marque un point sur le problème de ma réputation. Il serait plus simple de tuer le personnage, en effet, mais les fantômes n'existent pas et quand bien même ce serait le cas, ils auraient autre chose à foutre que de venir hanter Basin. Et mon visage commence à être connu dans le coin. Mais si cela consiste à laisser entendre aux flics de Sin City que je suis fiable, et bien qu'ici bas personne ne l'est, il n'y aura qu'à annoncer que j'ai toujours été flic, que j'avais été envoyé en infiltration et que ma mission est désormais achevée.

Et puis, un regard vers Syd confirme ce que je pensais. Le taulier s'est bien rendu compte de la situation, et s'apprête à sévir. Profitons du chaos général, c'est l'occasion idéale pour s'évader. Je vide d'un trait mes deux verres et m'en retourne à notre chère Capitaine Lynd.


- Nous devrions partir, maintenant. Nous pourrons voir tout cela en chemin, n'est-ce pas ?

Je me lève tandis que Lynd fait de même et la suit jusqu'à la sortie. Là où se trouvait quelques minutes plus tôt une foule massive, le passage s'est dégagé, je n'ai plus besoin de regarder autour de moi pour éviter de heurter quelqu'un et peut allègrement détourner mon regard sur les hanches du capitaine qui roulent devant moi à en allécher un végétarien. Prochaine étape, le comico.


Dernière édition par James Dillinger le Jeu 28 Avr - 22:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandra Lane
Hors la loi
Hors la loi
Cassandra Lane


Inventaire
Argent : 2450 $
Réputation : Renommé
Armes portées : Shurikens

Tables Empty
MessageSujet: Re: Tables   Tables Icon_minitimeJeu 28 Avr - 21:51

J'savais bien que ca le foutrait en rogne d'se faire tabasser par une gonzesse. Enfin, pour le moment, il s'est juste prit une table dans la gueule, ce qui m'a permit d'lui refaire partiellement le portrait, ce dont il aurait grandement besoin soit dit en passant. J'me fend légèrement la poire, il pisse le sang, il est enragé et moi je n'attends qu'une chose qu'il vienne me rendre la monnaie d'ma pièce de toute manière e n'y couperais pas, et de toute évidence, j'crois qu'une putain d'bonne raclée me remettrait les idées en place, et mes instincts d'autrefois. Puis j'le vois tel un belier m'foncer dessus et venir m'écraser les mains sans qu'j'puisse réagir. J'ai perdu mes réflexes, c'est indéniable. Bordel, ca fait bobo d'se faire bousiller les doigts. En théorie les larmes me monterais aux yeux, j'm'agenouillerais devant lui et implorerais sa pitié. Mais non. Ajoutez à ca le magnifique coup d'boule que j'me prends dans la gueule, juste retour des choses, personnellement, j'aimais bien mon nez et je trouvais pas qu'il ait eu besoin d'être refait.

'Put'in d'salopard d'fils d'pute !!'

Je sens ce liquide chaud couler sur mon visage, la douleur est tellement indescriptible, j'ai tellement mal d'partout que finalement mon système nerveux vient d'mettre en sourdine tous les signaux d'alerte. L'odeur du sang, d'la folie retrouvée, tout ça, finalement, ca me fait marrer. J'me marre, bordel ! J'suis prise d'un fou rire, de celle des psychopathes, prête à désarmer mon adversaire d'mon rire de salope dégénérée. Ba uais. Et puis son propre sang qu'il m'crache à la gueule.. APOTHEOSE ! J'me encore plus j'crois. J'passe ma langue sur mes lèvres ensanglantées, son sang, mon sang, c'est animal.

'P'tite b*te'

Uais, tout à fait, j'ai osé. Mais j'ai rien perdu de ma faculté à me battre à mains nues. Les arts martiaux maitrisées d'ma jeunesse seront un atout. Et mon coup d'pied dans les couilles, tu l'as vu venir ?


_________________

-- ¤ I wanna hurt you just to hear you screaming my name ¤ --


Tables Iconelane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syd Barrett
Patron du Kadie's Club
Syd Barrett


Inventaire
Argent : 400 $
Réputation : Renommé
Armes portées : Colt Anaconda

Tables Empty
MessageSujet: Re: Tables   Tables Icon_minitimeVen 29 Avr - 19:47

Mes mots, lâchés quelques minutes plus tôt, me reviennent en pleine face lorsque j'aperçois une table qui heurte le visage de Murdoc. Je n'ai même pas besoin de tourner la tête pour apercevoir de qui vient le coup : c'est exactement ce que ferais Lane. Et puis faut dire que je suis face à la scène qui se joue aussi. A en croire ses dernières venues, Cassandra n'était que l'ombre de sa fureur d'antan, d'après ce qu'on me racontait du mythe vivant de Basin. Vivant par son enveloppe, mais il se trouve que je n'ai, jusqu'à il y a quelques instants, aperçu la furie de cette femme, sinon celle qu'elle mettait à descendre ses verres. Pour le coup, il semble que Lane ait prit les devants avec son nouvel ami. Je connais ce Murdoc de réputation, genre vagues brèves de comptoir. Il gère le Club Pecos, est un ancien de la mafia et, accessoirement, semble être taré, mais ce phénomène concerne une bonne partie de la ville. Abigaëlle est à côté de moi, je la sens frémir, main sur son flingue. Elle a la tête tournée vers moi, comme un bon garde qui attendrait l'assentiment de son patron. C'est un peu le cas en fait, sauf que j'ai beaucoup plus de respect pour cette fille que la mafia pour ses portes-flingues. Je lui fait signe de sortir son arme et cherche Francis du regard. Ce bon vieil Irish s'est rapproché de la baston aussi. Ma main passe dans mon dos et en extirpe le colt anaconda brillant. Ce genre d'acte m'éreinte grandement, pour ne pas dire que ces deux guignols me font carrément bien chier. Deux silhouettes se font la malle pendant que je braque mon flingue vers le plafond et tire trois balles. Un silence de mort prend ses droits après les décharges de poudre..
Je fais signe à Abi de braquer les deux et je les braque à mon tour. Avec le corps à corps qu'ils vienne de faire, je pourrais leur envoyer un pruneau chacun sans dévier mon canon d'un iota. Mais je n'ai pas envie de devoir me coltiner le sang sur la banquette. Certains clients se sont relever, certains me regardent avec des yeux écarquillés. Faut dire que j'ai rarement à séparer les belligérants moi-même, mais ces deux là ne sont pas n'importe quel poivrot de Basin City. Ces deux là résument bien les castes auxquelles ils appartiennent ou appartenaient. Je tire une taff sur ma clope puis ouvre à peine la bouche d'où elle s'échappe et la laisse à peine toucher le sol avant qu'elle ne finisse ses jours sous mon talon.


- Dégagez de mon bar. Vous voulez vous battre ? Personne ne vous en empêche, faites ça sur le parking.

Ce ton froid et autoritaire m'est presque inconnu. Il évoque à mes songes une autre époque, celle que j'ai vécue avant d'atterrir à Basin. Le sourire charmeur a fait place à un visage fermé, le masque du professionnel. L'anaconda a beau peser lourd, mon bras ne tremble pas, comme si l'arme n'était qu'une extension de mon anatomie. Cela faisait un bail que je n'avais pas eue au bout de mon canon quelque chose d'humain.


Dernière édition par Syd Barrett le Ven 29 Avr - 22:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigaël Arbib

Abigaël Arbib


Inventaire
Argent : 700 $
Réputation : Inconnu
Armes portées : Glock .19

Tables Empty
MessageSujet: Re: Tables   Tables Icon_minitimeVen 29 Avr - 22:24

* A cet instant, j'apprende la situation. Et si la situation dégénérait davantage ? Et si deux cadavres devaient s'étendre sur le sol ? Cela serait sans doute pas bon pour le club, de faire ébruiter ce genre d'incident, les clients se feraient sans doute plus rare, et nous les filles du Kadie's sommes nombreuses. L'offre et la demande font parties des durs loin du marché du travail, et certaines d'entre nous risquerait leur poste, et je ne pouvais franchement pas prendre le risque de risque le mien à une époque où tout travail est difficile à obtenir.
Les coup de feu de Syd tirés en l'air ne me firent même pas bouger d'un cil, même si cela faisait longtemps que ce son n'avait pas retentit à mes oreilles. Cela avait quand même eu pour effet de me déstabiler un instant, et me fit retourner dans un cauchemard que je tentais à tout prix d'oublier, comme par exemple la mort de mon mari qui se déroula sous mes yeux. Je devais me montrer prudente, même si j'avais été entrainé à savoir gérer ce genre de situation, personne n'etait à l'abri d'une erreur, pas même ces clients , rassemblés en masse ce soir, de dommages collatéraux .
Le patron me donne le feu vert que j'attendais, je lève furtivement mon bras tenant mon flingue et braque ce dernier en direction des deux fouteurs de troubles.

"- שים את הידיים שלך למעלה!"

Mince, l'habitude...Et sans perdre de temps :

"- Les mains en l'air, magnez!"

L'agressivité et la fermeté de notre ancien soldate se faisaient sentir à un tel point que l'aboiement d'Abigael resonnait au quatres coins du bar. Dans ses yeux, Syd pouvait y voir une rage durcir le visage angélique de sa nouvelle recrue.

J'avais pas franchement envie de tirer, juste les intimider pour qu'ils déguarpisse le plancher. Je ne sais pas encore va réagir Syd a cette surprise. J'avance lentement vers la femme qui me tourne le dos, tout en lançant un regard à Syd, en faisant bien attention à ce qu'aucun des deux dangereux ne fassent quoi que ce soit...de stupide.*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tuomas "Murdoc" Hartaygon
Patron du Club Pecos
Tuomas


Inventaire
Argent : 950$
Réputation : Connu
Armes portées : Kukri, Colt King Cobra

Tables Empty
MessageSujet: Re: Tables   Tables Icon_minitimeVen 29 Avr - 23:33

* Analysons la situation...Une baguarre a éclaté au Kadie's entre moi et la putain. Des nez en sang, des doigts d'fée brisés, une table retournée, des couilles volées en éclat, et ça mérite d'se faire braquer par l' personnel du bar. J'sais pas c'qui s'est passé en cinq ans, j'connais pas non plus la tafiole qui tient c'rade désormais, mais c'te putain d'ville a prit un putain d'coup d'vieux. Qu'est dev'nu le Kadie's, réputé pour ses baguarres à toutes heures ? C'était l'fight club du coin, l'arène privilégiée des baguarres d'comptoir. Mais où es-tu l'bon vieux temps, où t'caches-tu ? Tu m'manque putain, j'ai l'impression d'faire un cauchemard...
C'est une autre époque qu'on vit, j'aime pas l'changement, quelque chose me dit qu'j'aurais dû crever en même temps qu'les copains, ça m'aurait éviter cet effar'ment... Et là, un putain d'choc, l'autre putain qui m'braque à présent, elle parle une langue....à m'en foutr' un ulcère. C'est l'pompom! S'faire braquer par une juive. Putain Murdoc, qu'est ce qu'il t'arrive ? T'es si vieux qu'ça? Jamais une gonzesse n't'a jamais menacer d'son distributeur à bonbons, et encore moins une putain d'youpine!
Derrière moi, l'gros baleze d'videur est prêt à bondir et à m'aplatir, et les deux autres sont prêt à m'trouer le corps comm' un emmental...Essaie d'garder un semblant d'dignité, n'creve pas comm'un pauv' clochard!
Ma machoire se serrent à m'en faire pêter les molaires, la defaite est dure à encaisser. Mon regard effectue un mouvement circulaire. Y'a aucune issue...

Putain d'merde...

Finalement, j'capitule, chope ma bière et la descend cul-sec sans même prendr' l'temps d'en déguster son sublime arôme, et ça, c'est un putain d'sacrilège...J'fixe la salope dégénérée d'un regard noir.

- On se retrouvera...

J'coupe l'immense foule et file tout droit vers la sortie, à la recherche d'un pauvre connard dans une ruelle sur l'quel j'pourrais m'passer les nerfs pour ensuite oser à reboire une bière..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve Leach
Hors la loi
Hors la loi
Eve Leach


Inventaire
Argent : 500 $
Réputation : Connu
Armes portées :

Tables Empty
MessageSujet: Re: Tables   Tables Icon_minitimeVen 29 Avr - 23:43

*Pickle boo ! Ils sont nés pour mourir, telle est la vie Lincoln.* Enfermé dans ses pensées, elle en avait carrément oublié de commander. Elle ne savait pas particulièrement pourquoi elle était là. Ce n'était pas trop à son habitude de se rendre, comme ça, dans les endroits fortement fréquentés. Mais après tout elle se dit qu'elle devrait en profiter car cela serait sans doute la dernière fois qu'elle le ferait pour autre chose que se fondre dans la masse afin d'échapper à la moitié de la police de Basin qu'elle aurait au cul. Partout où elle était allé, elle avait été un problème pour la sécurité, pour la sureté de la société en général. Une série d'assassinat et tout les yeux se tournaient vers le maire et la police, accusateurs, pour exiger rectification. Mais dans une ville comme Basin, cette sécurité avait disparue depuis des lustres alors pour mettre en déséquilibre la sureté de la société, il fallait quelque chose de plus... spectaculaire. Et comme tout le monde sait, le spectaculaire, dans le domaine du crime, était incompatible avec la célébrité. Depuis qu'elle est arrivée ici, elle avait facilement put cerner l'essence de la ville : un semi état de nature hobbesien qui contraignait les gens à paraître plus forts et dangereux qu'ils ne le sont. Cela avait muté et était devenu la base même du rebut de SinCity. Eve, elle, n'était pas de se genre là. D'aucun ma penserait être une frêle créature innocente mais tant qu'elle ne ferait pas d'erreur, personne ne connaîtrait sont vrai visage. Elle était, somme toute, le reflet inverse de l'esprit de cette ville. SinCity joue sur la forme, Eve sur le fond.

D'ailleurs, voilà bien une bonne démonstration de cette théorie qui c'était mise en œuvre sous ses yeux, ou plutôt derrière son dos car cela venait des tables. Une baston de comptoir, un différent sur les règles du yahtzee sans doute. Tout le monde s'était retourné pour voir le combat et les discussions s'étaient enflammés. Les cris d'émulation retentissaient certains devaient surement déjà être en train de prendre les paris. Eve en profita pour vider le fond de la pinte du poivrot qui se trouvait à côté d'elle et la poussa vers son autre voisin pour qu'il l'accuse lui. Aussi elle fouilla ses poches pour commander car elle n'avait pas l'intention de consommer exclusivement à la filou. Elle ne put en sortir qu'un minable billet de $10 qui ferait surement l'affaire pour une ou deux pintes de brune. Puis trois coups de feu retentirent dans le brouhaha général et tout le monde se tut. La serveuse se mit à gueuler un truc en hébreu ou en yiddish (elle n'avait jamais réussit à faire la différence) puis finit par se dire qu'elle n'était pas dans le bon pays, quand au tenancier (s'il se permettait de tuer les voisins d'au dessus, c'est bien qu'il devait être le tenancier nan ?) devait s'estimer heureux de ne pas s'être prit un néon sur le museau. Malgré tout, la manière dont il avait remit les pendules à l'heure et le sang froid dont il faisait preuve avait plus ou moins fait l'admiration de Eve. Bien sure, on se sent toujours plus fort avec une arme, bien sure il devait certainement avoir déjà géré un sacré paquet d'affaires et bien sure il avait encore un molosse et une métèque sexy pour l'épauler mais cependant, elle ne lisait aucune appréhension dans ses yeux, aucun tremblement qui n'excéda les imperceptibles vibrations du pouls humain. Elle avait envie de saisir l'instant de silence pour gueuler sa commande en brandissant le billet mais elle se ravisa : pas question de se faire remarquer, c'était la règle numéro un, surtout dans un endroit plein de témoin. Et même si ça paraissait ridicule, le simple fait de savoir que quelqu'un puisse se souvenir ne serait ce que du son de sa voix était un facteur limitatif. Alors elle opta pour la meilleur solution : imiter tout les badauds du lieu en se retournant sur son siège pour regarder la scène. Elle ne put cependant résister à la tentation de faire un gros sourire puérile aux deux pugilistes du moment ; le genre de sourire qui revenait à dire "coucou !" en face d'un char d'assaut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Tables Empty
MessageSujet: Re: Tables   Tables Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Tables
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» création de tables de wargames
» shaun & anaé ❝ i can't keep up with your turning tables ❞
» WWE Tables, Ladders & Chairs - 18 décembre 2011 (Résultats)
» des tables et des chaises !
» can't keep up with your turning tables. (birdie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Middtown - Centre Ville :: Kadie's Club-
Sauter vers: